Monthly Archives: octobre 2014

Découverte d’un mimétisme acoustique utilisé par les chenilles d’un papillon pour tromper les fourmis et obtenir la nourriture et les soins indispensables à leur développement.

Les fourmilières sont des environnements aux conditions thermiques et d’humidité stables où sont stockés des ressources alimentaires (larves de fourmis, nourriture collectée à l’extérieur…) et qui offrent une protection face à la prédation et aux aléas climatiques.

C’est pourquoi, beaucoup d’espèces d’insectes et autres arthropodes (10 000 espèces ont été recensées) ont évolué pour parasiter les nids de fourmis pour y effectuer au moins une partie de leur cycle de développement. Certaines espèces se nourrissent des larves de fourmis et/ou des stocks présents, et d’autres se font directement nourrir par les ouvrières de la colonie. Dans tous les cas, pour ne pas se faire repérer et déjouer la vigilance des fourmis, les clandestins doivent manipuler le système de communication des fourmis.

Les fourmis communiquent entres elles par un ensemble de signaux chimiques, tactiles et sonores (stridulations). Ces différents signaux sont utilisés par les fourmis pour réguler les comportements sociaux (chasse, soin, nourrissage…) et d’échanger des informations entres elles. Depuis de nombreuses années, les scientifiques ont compris (suite…)

La mouche des fruits, Drosophila melanogaster, bien qu’étudiée depuis près de 100 ans par des scientifiques du monde entier et de toutes les disciplines, les paramètres permettant le choix du partenaire sexuel par la femelle restent encore peu connus. Une équipe internationale de chercheur vient de mettre en évidence le rôle de la réfraction lumineuse des ailes du mâle dans l’attractivité de la femelle et dans le choix du partenaire sexuel.

Dans la nature, la vision intervient dans une multitude de processus biologiques comme la stratégie de reproduction, le signalement ou les comportements sociaux. La sélection naturelle a permis l’apparition d’une diversité infinie de couleur et de pattern chez les animaux, comme chez les oiseaux et les papillons par exemple. La couleur peut ainsi jouer un rôle dans le camouflage, la défense contre la prédation et le rapprochement entre partenaires sexuels.

Variations de reflets sur ailes de mouche Drosophila melanogaster mâle (Source : Katayama et al., 2014)

Variations de reflets sur ailes de mouche Drosophila melanogaster mâle (Source : Katayama et al., 2014)

Des études récentes ont montré (suite…)

Les insectes sont des invertébrés arthropodes constitués d’un squelette externe (cuticule ou exosquelette) qu’ils doivent changer régulièrement pour pouvoir grandir. Pour plus d’informations, lire cet article.

Chaque changement de cuticule est la mue. Chez certaines espèces, le passage du stade larvaire au stade adulte implique un changement profond de morphologie, de biologie et d’écologie. Ce phénomène est appelé la métamorphose.

La métamorphose : explication

Définition : Changement morpho-anatomique et physiologique, irréversible, changeant le plan d’organisation d’un animal survenant lors du passage à l’état adulte. A l’issu de ce dernier stade de développement, il y a acquisition de la capacité de reproduction, de la morphologie et des organes définitifs.

Il existe deux types de métamorphose, Holométabole et Hémimétabole.

  • La métamorphose incomplète : Hémimétabolisme

Ce type de développement caractérise les insectes dont la (suite…)