Tagged: moulting

Les insectes sont des invertébrés arthropodes constitués d’un squelette externe (cuticule ou exosquelette) qu’ils doivent changer régulièrement pour pouvoir grandir. Pour plus d’informations, lire cet article.

Chaque changement de cuticule est la mue. Chez certaines espèces, le passage du stade larvaire au stade adulte implique un changement profond de morphologie, de biologie et d’écologie. Ce phénomène est appelé la métamorphose.

La métamorphose : explication

Définition : Changement morpho-anatomique et physiologique, irréversible, changeant le plan d’organisation d’un animal survenant lors du passage à l’état adulte. A l’issu de ce dernier stade de développement, il y a acquisition de la capacité de reproduction, de la morphologie et des organes définitifs.

Il existe deux types de métamorphose, Holométabole et Hémimétabole.

  • La métamorphose incomplète : Hémimétabolisme

Ce type de développement caractérise les insectes dont la (suite…)

Comme il est rappelé ici, les insectes, faisant partis de du groupe des Arthropodes, sont constitués d’un squelette externe (exosquelette ou cuticule) rigide et inextensible, ce qui les obligent à grandir par étapes successives par la perte de l’ancien devenu trop petit.

La Mue est donc le processus de production d’une nouvelle cuticule et de la perte de l’ancienne qui va permettre à l’insecte de grandir en taille, d’acquérir de nouveau organe ou de changer de morphologie (la métamorphose). Chez les insectes réalisant une métamorphose, celle-ci intervient lors de la dernière mue, ce qui correspond au passage du dernier stade larvaire à l’état adulte.

Déroulement de la mue
Coupe de la cuticule et de l'épiderme d'un insecte - Setae : poils cuticulaire - Epic : épicuticule - Exo : exocuticule - Endo : endocuticule - Epid : epiderme - dgb : canal glande dermique - bm : membrane basale (Source : Hadley N., 1982)

Coupe de la cuticule et de l’épiderme d’un insecte – Setae : poils cuticulaire – Epic : épicuticule – Exo : exocuticule – Endo : endocuticule – Epid : epiderme – dgb : canal glande dermique – bm : membrane basale (Source : Hadley N., 1982)

La cuticule, d’une épaisseur de 0,06mm chez les insectes, est composée de 3 couches de chitine, l’épicuticule, l’exocuticule et l’endocuticule, qui reposent sur les cellules de l’épiderme. L’épiderme et la cuticule forment le tégument. La chitine est sécrétée par des cellules épidermiques (voir illustration à droite).

Le processus de la mue (ou ecdysie) se décompose en plusieurs étapes (voir illustration suivante) : (suite…)